la jeune fille du métro

PREMIER ALBUM
NOUVEL ALBUM
la rue d'Alger
l'ail et l'oignon
à la hussarde
la pécole
pas d'crédit
St Lazare
la p... consciencieuse
la jeune fille du métro
la chanson de Bicêtre
la truite
adieu va-t'en
les bataillonnaires
notes sur les instrumentaux   
 
la jeune fille du métro
traditionnel

C'était une jeune fille simple et bonne
Qui n'demandait rien à personne.
Un jour dans l'métro y avait presse,
Un jeune homme osa, je l'confesse,
Lui passer la main sur les ch'veux
Comme elle avait bon coeur
Elle s'approcha z’un peu.

L' jeune homme vit l'mouvement d'la demoiselle
Il se rapprocha t’un peu d’elle;
Et comme en chaque homme tout de suite
S'éveille le démon qui l'habite,
Le jeune homme lui sortit sa carte,
Et Lui dit j’m’appelle Jules
Et j’habite rue Descartes.

L'métro continuait son voyage.
Elle se dit C’gars-là n'est pas sage,
Je sens quelque chose de pointu
Qui, d'un air ferme et convaincu,
Cherche à pénétrer dans mon coeur
Ah, qu'il est doux d'aimer,
Quel frisson de bonheur

Mais Comme elle craignait pour sa robe,
À cette attaque elle se dérobe ;
Voulant savoir c'qui la chatouille,
Derrière son dos elle tripatouille,
Et tombe sur une belle paire de gants,
Que l'jeune homme dans sa main,
Tenait négligemment.

Ainsi à Paris quand on s'aime,
On peut s'le dire en public même.
Les amoureux ne s'font pas d'bile,
Dans tous les coins ils se faufilent,
Et Je crois même bien qu'ils s'en fichent
Car L'amour ouvre les yeux
Même aux gens très godiches.